Connexion

Évaluer la situation

Le Président du Conseil d’Administration du Centre Régional WANO de Tokyo évoque la situation actuelle au Centre de Tokyo et au Japon
Mitsuo Matsui, Conseiller à la Compagnie d’Électricité de Chugoku

Mitsuo Matsui, Advisor for the Chugoku Electric Power Co., Inc., and Chairman of the WANO Tokyo Centre Regional Governing BoardJe me suis engagé dans l'exploitation sûre et fiable de la centrale nucléaire de Shimane pendant environ 40 ans, ayant commencé à la Compagnie d'Électricité de Chugoku en 1976. Je suis heureux d'utiliser mon expérience dans les activités de WANO en tant que Président du Conseil d'Administration du Centre Régional WANO de Tokyo, et je pense également qu'il est de mon devoir de le faire en tant que membre de l'industrie nucléaire.

Le Centre WANO de Tokyo (TC) est constitué de membres originaires de Corée, d'Inde, du Pakistan, de Taiwan, de Chine et du Japon, et les 66 membres du personnel qui y travaillent viennent de chacune de ces régions. Dans l'évaluation interne réalisée par le Bureau WANO de Londres et par les centres régionaux, dans le cadre des 12 projets de la Commission Post Fukushima, TC s'est vu attribuer des évaluations plus faibles pour le nombre de personnes travaillant dans le centre, la qualité du personnel et la contribution des Compagnies membres que pour les autres domaines. Le fait que l'unification de la langue soit plus difficile en Asie que dans les autres régions en est sans doute l'explication et il n'est pas facile d'obtenir un personnel ayant à la fois des compétences techniques et maîtrisant l'anglais. Trois ans après la première évaluation, il faut encore résoudre un certain nombre de problèmes, mais nous concentrons tous nos efforts sur l'amélioration de TC.

Parmi les 12 projets de la Commission Post-Fukushima, citons l'organisation d'une peer review des Services Centraux sur chaque Compagnie membre dans les six années à venir et la révision de la fréquence des peer reviews, et il s'agit pour WANO d'un devoir vital d'introduire clairement ces programmes afin de garantir l'amélioration de la sûreté nucléaire dans le monde. Pour y parvenir, il est important que WANO soit une organisation fiable et respectée par ses membres, ce qui signifie gagner la compréhension des membres par des lignes de communication claires. Dans cette optique, j'aimerais profiter d'autant d'occasions que possible pour communiquer en personne avec les membres WANO.

La conformité avec les nouvelles normes réglementaires japonaises, entrées en vigueur en juillet 2013, est actuellement à l'étude pour un certain nombre de centrales nucléaires, et la centrale nucléaire de Sendai, propriété de la Compagnie Kyushu Electric Power, leur ouvre la voie, visant à redémarrer après juillet 2015. Ainsi, en ce qui concerne les centrales appartenant à d'autres Compagnies d'électricité, les préparatifs sont menés assidûment dans le but de réussir l'examen de conformité et d'ouvrir la voie pour le redémarrage des autres centrales, à la suite de la centrale nucléaire de Sendai. WANO TC contribuera à la production d'énergie nucléaire sûre au Japon par la mise en œuvre de peer reviews de redémarrage.

Je ferai toujours tout mon possible pour rendre WANO meilleur.

 

#WeAreWANO

M. Matsui est entré à la Compagnie d'Électricité de Chugoku en 1970. En 2007, il a occupé le poste de Gouverneur de WANO TC, représentant la Compagnie d'Électricité de Chugoku. En 2009, il a été nommé Vice-président exécutif de la Compagnie d'Électricité de Chugoku. M. Matsui a pris la fonction de Président du Conseil d'Administration du Centre WANO de Tokyo en juin 2014, fonction qu'il exerce encore aujourd'hui.