Connexion

Renforcement de l’implication des PDG au Centre WANO de Tokyo

Engagement des Exploitants Nucléaires du Japon (JNO) envers la sûreté nucléaire
Makoto Yagi, PDG de la Compagnie Kansaï (KEPCO) et Président du CA de la Fédération des Compagnies d’Énergie Électrique du Japon

Makoto Yagi prend la parole au BGM WANO 2013Étant membre des Exploitants Nucléaires du Japon (JNO), je voudrais tout d’abord présenter nos excuses pour la très grande préoccupation provoquée par l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi en mars 2011.

À la lumière de cet accident, WANO a intensifié la plupart de ses activités. Les évaluations internes de WANO en 2012 ont révélé qu’il fallait accentuer les niveaux de recrutement de personnel au Centre WANO de Tokyo (TC) et améliorer la formation de nos chefs d’équipes et de nos reviewers pour permettre la mise en œuvre d’un plus grand nombre de peer reviews.

Les participants à la réunion des PDG (Présidents Directeurs Généraux) lors du BGM (Réunion Générale Biennale) qui s’est déroulé à Moscou en mai 2013, ont remarqué qu’une participation plus importante de PDG parmi les membres de TC était nécessaire pour résoudre ce problème. À cet effet, je me suis engagé à participer aux efforts visant à trouver une solution.

Une réunion, au départ restreinte, de PDG organisée par KEPCO au Japon en septembre 2013 s’est révélée être un tournant nous encourageant à redoubler nos efforts. J’avais souhaité une forte participation et, de fait, l’ensemble des PDG de JNO y a pris part. Tous les participants, accompagnés de Jacques Régaldo et de Ken Ellis, respectivement Président du Conseil d’Administration et Président Directeur Général de WANO, ont discuté des activités de WANO ainsi que des défis auxquels le Centre WANO de Tokyo se trouvait confronté. Nous avons échangé activement nos opinions et partagé nos perceptions communes. Ce fut une excellente occasion d’améliorer la prise de conscience des PDG de JNO concernant les activités de WANO.

J’ai senti une réaction positive à la fin de la réunion et j’ai encouragé les PDG de JNO à accepter la fonction de gouverneur du Centre WANO de Tokyo. Par conséquent, dès janvier 2014, tous les PDG avaient endossé cette fonction. En outre, lors d’une réunion du Conseil d’Administration régional du Centre WANO de Tokyo qui s’est tenu en avril 2014, j’ai vivement conseillé à l’ensemble des gouverneurs d’apporter leur coopération pour détacher du personnel auprès du centre WANO de Tokyo. Simultanément, j’ai décidé que JNO s’occuperait de désigner deux nouvelles personnes en mesure de résoudre la question du manque de team leaders.

Au Japon, on procède actuellement à la vérification de la conformité des centrales nucléaires aux nouvelles normes réglementaires mises en vigueur en juillet 2013 ; nous ne sommes pas en mesure, par conséquent, de donner de date pour la remise en exploitation des centrales nucléaires. JNO s’efforce non seulement d’œuvrer pour le redémarrage des réacteurs mais également pour la promotion de la continuité des mesures permettant d’atteindre le meilleur niveau mondial de sûreté, au-delà du cadre réglementaire.

Prenant en compte les réflexions et les enseignements tirés de l’accident à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, JNO se consacre à participer activement aux activités de WANO, apportant ainsi sa contribution continue à l’amélioration de la sûreté des centrales nucléaires à travers le monde.