Connexion

Construire des relations pour supprimer les frontières

Le Centre WANO d’Atlanta et l’ENEC
Caitlin Murphy, Spécialiste Communication, INPO

Building Relationships to Break Down Boundaries

L’industrie nucléaire s’engage dans une perspective de plus en plus mondiale en utilisant l’immense quantité d’informations disponibles au bout de nos doigts pour encourager les relations qui suppriment les frontières géographiques. Les relations rendues possibles grâce à l’adhésion à WANO ainsi que les progrès technologiques d’aujourd’hui se révèlent particulièrement importants dans le travail consistant à construire plus de 100 nouvelles centrales nucléaires à travers le monde, dont 19 sont membres du Centre WANO d’Atlanta (AC). L’ENEC (Corporation de l’Énergie Nucléaire des Émirats) est l’un de ces nouveaux exploitants nucléaires.

Par le biais de missions d’assistance technique et d’autres interactions, WANO a pris de plus en plus conscience de la nécessité de fournir une assistance et un soutien aux membres qui commencent de nouveaux programmes nucléaires et qui démarrent des réacteurs. Il en a résulté un modèle d’assistance intitulé programme d’Assistance aux Nouvelles Tranches (NUA), qui fait partie du 4ème domaine cible du plan Compass de WANO, ou comment inculquer « des normes d’excellence aux nouveaux entrants ». 

Un grand nombre de ces nouveaux arrivants se trouvent confrontés à des défis uniques ; par exemple, ENEC est constituée de plus de 20 cultures différentes, en y incluant les expatriés experts de l’industrie nucléaire.

Une des manières pour ENEC de s’attaquer à ce défi se situe au travers du développement de l’expérience de leur personnel en les envoyant au Centre WANO d’Atlanta où se trouve aussi l’INPO (Institute of Nuclear Power Operations) ; assurer la préparation du personnel clé et de son organisation comme un ensemble, en vue de l’exploitation d’une installation nucléaire pour la première fois.

 « Nous voulons être une excellente Compagnie. Nous ne voulons pas être une Compagnie marginale », explique Hasan Al Shemeili, ingénieur de liaison, actuellement en mission au Centre WANO d’Atlanta, auprès de l’INPO. Sa passion et son enthousiasme pour une réussite dès le départ sont palpables. 

Al Shemeili, âgé d’une trentaine d’années, a reçu une formation classique et acquis une expertise en ingénierie aérospatiale ; il a fait preuve d’un dévouement admirable pour assurer sa préparation ainsi que celle de ses collègues avant que la tranche nucléaire soit exploitable. Il a trouvé inestimables l’expérience d’évaluation, les opportunités de développement du leadership personnel et la possibilité de créer des relations en face à face avec des experts sur les sujets d’intérêt.

Présenter le Centre WANO d’Atlanta et l’INPO au personnel des tranches nouvelles constitue une nouvelle perspective pour la communauté nucléaire mondiale. Ces personnels se voient présentées les meilleures normes d’excellence et de sûreté avant même le chargement du combustible. En outre, une présence internationale permet d’identifier comment les membres américains du Centre WANO d’Atlanta peuvent améliorer, comme jamais encore cela n’avait été fait, le processus de partage d’expérience et d’enseignements tirés de l’industrie nucléaire mondiale. 

Al Shemeili explique que, puisque l’expérience de travailler avec WANO AC et l’INPO s’est révélée tellement positive pour lui et son collègue, ENEC a décidé d’envoyer deux personnes supplémentaires dès leur retour. « L’un de mes objectifs, lorsque je rentre chez moi est de promouvoir l’importance d’apporter une contribution aux séminaires et aux cours de WANO ou de l’INPO. Ils se sont révélés inestimables pour moi personnellement, et cette formation ne pourra qu’être positive à ENEC lorsque le personnel rentrera chez lui avec ses connaissances. »