Connexion

Le premier et le plus gros réacteur à eau pressurisée d’Inde

La collaboration de Kudankulam avec WANO en vue de l’amélioration de la sûreté et de la fiabilité
Machiraju Kasinath Balaji, Ancien Directeur Exécutif (Exploitation des réacteurs à eau légère), KKNPP

Machiraju Kasinath Balaji, Ancien Directeur Exécutif (Exploitation des réacteurs à eau légère), KKNPPEn 1998, la Corporation à responsabilité limitée de l'Énergie Nucléaire d'Inde (NPCIL) a signé un accord avec la Fédération de Russie pour construire deux tranches à réacteur VVER sur le site de Kudankulam (KKNPP) en Inde.

Les réacteurs fournis par la Fédération de Russie appartiennent à la Génération 3+, dotés des dernières caractéristiques en matière de sûreté, y compris de multiples voies pour les systèmes de sûreté, un récupérateur de corium et des circuits passifs d'extraction de la chaleur résiduelle en mesure de maintenir les réacteurs en état d'arrêt sûr même en cas d'événements hors dimensionnement.

En outre, à la suite de l'événement de Fukushima, des installations telles que groupes générateurs diesels mobiles et source extérieure d'eau d'appoint aux générateurs de vapeur et à la piscine de combustible ont été prévues pour palier des événements improbables d'indisponibilité à long terme des alimentations électriques.

Le premier béton a été coulé à KKNPP en mars 2002, et, en juillet 2013, la tranche 1 a réalisé sa première divergence. Le début de la production d'électricité et la connexion au réseau ont eu lieu le 23 octobre 2013.

Un groupe d'ingénieurs et techniciens issus de centrales nucléaires NPCIL ayant entre 10 et 15 ans d'expérience dans l'exploitation des réacteurs a été retenu pour les essais de mise en service et l'exploitation de la centrale. Ils ont été formés à la conduite des VVER à Novovoronej, en Fédération de Russie.

Le centre de formation a été installé à KKNPP en 2004, dès les premières phases de la construction, garantissant que le personnel conduite soit formé bien avant la mise en service des équipements et systèmes réels.

NPCIL est l'un des membres fondateurs de WANO. Affilié au Centre WANO de Tokyo, ses centrales en exploitation prennent part aux activités de WANO, et son personnel à KKNPP ainsi que dans toutes les autres centrales nucléaires est engagé dans la mission de WANO.

NPCIL souhaitait que KKNPP participe aux activités de WANO avant sa mise en service, afin de tirer profit de l'expérience des autres pays exploitant des réacteurs VVER ; par conséquent, KKNPP est devenu membre du Centre WANO de Moscou en 2008.

Préalablement au chargement du combustible, la tranche 1 de KKNPP a invité et accueilli une peer review préalable au démarrage en 2011 et une peer rview de suivi en 2012. KKNPP a également accueilli deux Missions d'Assistance Technique (TSM) réalisées par des experts des Centres WANO de Moscou et d'Atlanta en décembre 2013 et janvier 2014. KKNPP a également accueilli une Centrale nucléaire de Kudankulam (KKNPP), Indemission d'inter comparaison organisée par des experts de la centrale nucléaire de Temelin, République Tchèque, en mars 2014.

Alors que la tranche 2 se prépare pour les essais à chaud et les essais de mise en service suivants, elle va accueillir une peer review préalable au démarrage plus tard dans le courant de l'année.

L'expérience des essais de mise en service et de l'exploitation du dernier réacteur VVER russe à KKNPP en Inde a largement rassuré sur le fait que le recrutement approprié du personnel de conduite et de maintenance, et l'utilisation de WANO pour améliorer leur développement grâce à la mise en contact avec des pratiques similaires dans l'industrie nucléaire, permettraient d'atteindre l'objectif partagé de WANO d'une mise en service et d'une exploitation sûres et réussies des réacteurs nucléaires à travers le monde.

 

Au moment de la publication, M. Balaji avait pris sa retraite de KKNPP.